LA FÊTE DES PÈRES, LA FÊTE DES NÉGLIGÉS !

On se croirait à la veille des fêtes de fin d’année lorsque la fête des mères approche où les rues sont bruyantes avec des commerçants qui se font plein de profits. A l’inverse lorsque la fête des pères approche, « on ne sent rien ! » comme on le dit. Pourtant, on ne peut parler de mère sans avoir de père…Pas de madame sans monsieur mais la réalité de la reconnaissance est tout autre.

Mon article ne défend pas telle ou telle fête, mais juste attirer l’attention de tous sur l’importance de célébrer les pères au même titre que les mères. C’est vrai les pères n’accouchent pas mais ils enfantent. C’est vrai les pères n’allaitent pas mais ils élèvent. C’est vrai les pères sont souvent absents mais ils éprouvent les mêmes sensations comme s’ils étaient présents. Alors de ce point de vue, ils ont aussi droit aux mêmes louanges, hommages et éloges que les mères.

Pour la fête des pères cette année je souhaite voir autre chose que la sobriété. Mères, filles et enfants doivent montrer plus que jamais leur attachement  au père. Moi, je veux juste dire bonne fête des pères à tous les papas du monde !