AVOIR UN GRAND CHIFFRE D’AFFAIRES VEUT-IL DIRE AVOIR UN GRAND BÉNÉFICE ?

Par défaut

Bon nombre de personnes arrivent à se poser cette question sans véritablement rechercher la réponse. Pourtant la réponse est aussi évidente que la somme de 2 et 2. Il suffit de se référer au fondamentaux : Qu’est-ce qu’un chiffre d’affaires ? Et Qu’est-ce qu’un bénéfice ?

Qu’est-ce qu’un chiffre d’affaires ?

Un chiffre d’affaires est l’ensemble des ventes réalisées sur une période donnée par une entité/ une entreprise/ une société. Il est très important pour mesurer

Lire la suite

Publicités

LE LETTRAGE, UNE TECHNIQUE A MAITRISER

Par défaut

La comptabilité étant une discipline assez vaste avec plusieurs branches et sous-branches et riche en outil de gestion. C’est bien souvent par la pratique que la maîtrise arrive. Moi particulièrement je suis d’avis avec ceux qui disent que la pratique est préférable à la théorie. A travers cette technique je m’en rends compte car je n’ai jamais entendu parler du lettrage dans nos cours à l’école. C’est seulement dans la pratique en utilisant les logiciels de gestion que j’ai connu cette technique, le lettrage. D’abord qu’est-ce que le lettrage ?

Lire la suite

LES 5 POINTS A SAVOIR POUR JAUGER UNE ENTREPRISE (2)

Par défaut

Suite et fin de l’article sur les 5 points à savoir pour jauger une entreprise. La première partie a révélé 3 points sur les 5 dont le 3e point n’était pas détaillé.

  • L’endettement

 La partie très sensible pour l’entreprise lorsqu’elle dépose son bilan financier chez le banquier. Ce point met en lumière deux types d’endettement à savoir l’endettement global et l’endettement à court terme. L’endettement global c’est le passif exigible (toutes les dettes)/capitaux propres et l’endettement à terme c’est dettes financières/capitaux propres. Cet indicateur permet d’alerter ou de de corriger le niveau d’endettement

L’endettement ne doit pas être supérieur à 2 concernant le global et à 0.5 concernant celui à terme.

  • Niveau de l’activité.

Un niveau important pour l’entreprise concernant son chiffre d’affaires à travers son taux d’accroissement. Ce niveau examine

Lire la suite

LES 5 POINTS A SAVOIR POUR JAUGER UNE ENTREPRISE (1)

Par défaut

Si nous considérons l’entreprise comme un organisme vivant soumis aux lois d’équilibre de croissance d’adaptation, <<jauger>> évoque ici l’idée de recherche dans la structure et dans son fonctionnement les facteurs qui caractérisent la bonne ou la mauvaise vision de son avenir à court et moyen terme.

Ainsi pour assurer la croissance de l’entreprise  ou simplement le maintien de son équilibre il faut être en mesure de détecter rapidement les troubles ou les déséquilibres latents et préparer les adaptations nécessaires d’où la nécessité d’un diagnostic périodique ou permanent de l’entreprise.

  • Fonds de Roulement Normatif

 Le fonds de roulement est l’excédent des capitaux permanents ou ressources durables après financement de l’actif immobilisé ou emploi stable.Le fonds de roulement constitue une garantie de liquidité de l’entreprise. Plus il est élevé, plus grande est cette garantie. Pris isolément, le fonds de roulement  n’a pas une grande signification. Il doit donc toujours être comparé au besoin en fonds de roulement pour savoir si son niveau est satisfaisant ou pas.

FRNG = Ressources Stables – Emplois Stables ou FRNG = (Actif Circulant brut + Trésorerie Actif) – (Passif Circulant + Trésorerie Passif)

  •  Besoin en Fonds de Roulement

 Les besoins du cycle d’exploitation c’est-à-dire achat, production et vente ainsi que les opérations hors exploitations donnent naissance à des flux réels (marchandises, matières premières et produits finis) ayant pour contrepartie des flux monétaires. Le décalage de temps entre ces deux catégories (flux réels et flux monétaires) explique l’existence de créances ou dettes.

Lire la suite

LE COMPTABLE DU XXIème SIECLE : QUI EST-IL ?

Par défaut

La fonction de comptable très indispensable à la gestion de l’administration (publique ou privée) évolue. Si bien que le comptable du XXIe a besoin de faire valoir d’autres atouts autres que ceux du comptable classique. Le comptable classique est le comptable qui n’a d’autre rôle que la gestion de la comptabilité (les registres, les journaux, passer les écritures, la balance, le bilan etc…)

Le comptable d’aujourd’hui c’est celui qui est poly-jambiste en matière de gestion c’est-à-dire qui maîtrise (ou a une idée  mais maîtriser c’est mieux) les autres métiers de gestion. Notamment le contrôle de gestion, la gestion des approvisionnements, la gestion des stocks, la logistique. Parce que dû à son rôle de gestion efficace des ressources disponibles de l’entreprise, il sera confronté à des prises de décisions stratégiques. Qui dit décisions stratégiques, parle d’études sérieuses or il n’y a pas d’études sérieuses si vous n’avez pas la maîtrise parfaite du domaine concerné.

Pourquoi maîtriser le contrôle de gestion ?

Lire la suite

POURQUOI IL FAUT COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS ? (3 ET FIN)

Par défaut

Suite aux deux premiers articles concernant la compréhension des états financiers. Où il a été question d’une série de documents qui composait les états financiers selon bien sûr le système comptable. Et dans cette série se trouvaient certains documents assez connus dont l’interprétation n’était pas toujours aisée notamment le bilan, le compte de résultat, le tableau de financement des ressources et des emplois (TAFIRE) et les états annexés pour ne citer que ceux-là. Concernant le TAFIRE, qu’est-ce que c’est ?

Le TAFIRE est un tableau qui décrit la manière dont au cours de l’exercice les nouvelles ressources mises à la disposition de l’entreprise lui ont permis de faire face à ses besoins, complète l’analyse du bilan et du compte de résultat en déterminant la variation du fonds de roulement, la variation du besoin en fonds de roulement et la variation de la trésorerie.

Sa particularité ? Sa présentation ? 

La particularité de ce tableau est qu’il se sert du bilan et du compte de résultat comme balance ainsi ce sont les bilans des années précédentes qui serviront à l’élaboration du TAFIRE.

Il comprend deux parties: la première pour la détermination des soldes financiers à savoir  la capacité d’autofinancement global (la ressource dégagée au cours de l’exercice par des opérations de gestion des activités ordinaire et hors activité ordinaire), l’autofinancement, la variation du besoin de financement d’exploitation et l’excèdent de trésorerie d’exploitation (trésorerie dégagée au niveau des seules opérations d’exploitations).

La deuxième met en relief

Lire la suite

POURQUOI IL FAUT COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS ? (2)

Par défaut

Pour ceux qui n’ont pas lu la première partie de cet article. Il faut dire que comme résumé, il a été question de la compréhension du premier document qui fait partie des états financiers c’est-à-dire le bilan comptable. A travers ses postes et interprétations mais le plus important à retenir c’est que les éléments de l’actif sont classés selon l’ordre de liquidité (exemple : la trésorerie plus liquide, l’actif circulant moins liquide et les immobilisations difficilement liquide) et au passif selon l’ordre d’exigibilité (ce que l’entreprise doit).

Ensuite le compte de résultat, comme son nom l’indique c’est un document qui révèle le résultat engendré par l’activité de l’entreprise selon son exploitation tout en distinguant les produits des charges. Outre son aspect révélateur, il sert aussi à déterminer les soldes intermédiaires de gestion. A travers le schéma suivant :

Lire la suite