Amortissement VS Provision: Les cinq points à retenir pour faire la différence

amortissement

 

Selon le SYSCOHADA, l’amortissement est la constatation comptable obligatoire de l’amoindrissement de la valeur des immobilisations qui se déprécient de façon certaine et irréversible avec le temps, l’usage, ou en raison du changement des techniques, de l’évolution de marchés ou de toute autre chose. Il consiste pour l’entreprise à repartir le coût du bien sur sa durée probable d’utilisation selon un plan prédéfini. Autrement dit, l’amortissement est la valeur pécuniaire qu’on garde chaque année dans le but de renouveler le bien à la fin de sa durée de vie.

Selon l’article 46 du SYSCOHADA, la provision est l’amoindrissement probable de la valeur d’un élément d’actif résultant de causes dont les effets ne sont pas jugés irréversibles pour les immobilisations. Cette provision est constatée par une dotation, pour les autres éléments de l’actif, par une charge provisionnée. A titre de rappel, le SYSCOHADA est le Système Comptable pour l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique, chargé donc d’harmoniser le système comptable entre les pays membres.

Il est claire que dans la définition de chaque terme, nous ayons des points de similitudes mais comment éviter ces erreurs de confusions? Voici quelques points qui pourront aider à faire la distinction:

1- Au niveau de la valeur des montants

Le montant des amortissements ne changent pas pour la même période alors que le montant d’une provision peut varier (diminuer ou augmenter) en fonction de l’ampleur de l’événement à venir.

2- Au niveau de la figuration au bilan

Les amortissements figurent toujours à l’actif du bilan comptable et au niveau des immobilisations tandis que les provisions figurent aussi à l’actif du bilan comptable mais constituées sur les éléments de l’actif non amortissables (terrain, fonds de commerce, titres immobilisés …etc), les stocks, les créances, les titres et également au passif comme provision pour risque et charges.

3- Au niveau de leur naissance

les amortissements naissent après acquisitions d’immobilisations (amortissables) or les provisions n’existent pas jusqu’au moment où survient un incident pouvant engendrer des charges (ou pertes) supplémentaires. Par exemple: un procès, un licenciement abusif, une créance douteuse …etc.

4- Au niveau de la durée de l’existence

l’amortissement est généralement étale sur plusieurs années donc sur le long terme. La provision,elle, peut être à court terme comme à long terme

5- Au niveau de leur finalité

L’amortissement est un procédé de l’Etat qui permet aux entreprises de constituer une partie du coût d’acquisition de l’immobilisation chaque année en vue du renouvellement du bien. Alors que la provision est une mesure de prudence qui vise à constituer une certaine somme afin de faire face aux charges probables qu’occasionnerait un événement.

Il convient de rappeler que cette liste n’est pas exhaustive toutefois ces cinq points mis en évidence sont déterminant pour la distinction des deux termes (amortissement et provision).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s